PORTRAIT DU DOCTEUR G. VILLENEUVE

Spécialiste en :

– Analyse de la sphère et des productions journalistiques

– Étude de l’espace public

– Sociologie des réseaux sociaux  

Portrait détaillé du Docteur G. Veilleneuve :

Enseignant-chercheur en communication dans le suivi des doctorants de l’EIMP,  Gaël Villeneuve travaille depuis des années sur les effets du numérique sur les sociétés occidentales. Il est chargé d’encadrement auprès des étudiants en DBA, et chargé d’enseignement auprès des autres sections.

Docteur en science politique ça te dit qu’il a soutenu en 2008 portait sur les débats politiques à la télévision. Il en a tiré un livre publié en 2013 aux Presses Universitaires de Grenoble intitulé «36 questions-réponses sur les débats télévisés».

Sa thèse est une contribution aux sciences de l’information et de la communication en ce qu’elle interroge les effets de la médiatisation télévisuelle d’une discussion publique sur des enjeux nationaux, en France et en Angleterre.
Depuis, 2009, il a rejoint l’ISCOM, Institut Supérieur de Communication où il est enseignant contractuel auprès d’étudiants en formation publicité / relations publiques ; il enseigne principalement les théories de la communication, la sociologie des médias, l’histoire des médias et la sémiologie.

Depuis 2013, il est scientifiquement rattaché au Laboratoire Communication et Politique de l’IRISSO (Institut de Recherche Interdisciplinaire en Sciences Sociales).
Toujours à la poursuite de recherches sur les dynamiques de l’espace public médiatisé, il travaille aujourd’hui sur les discours d’extrême-droite sur Internet. Il est également référent pour le laboratoire LCP du projet CEJER, une enquête longitudinale par questionnaires auto-administrés des étudiants de six écoles de journalisme (CUEJ, EJCAM, EPJT, IJBA, IPJ et le Master JMN de Metz).

EIMParis – Interview de Monsieur Gael vileuneuve, enseignant chercheur présentant le laboratoire Labinov ainsi que l’encadrement du programme doctoral proposé par l’EIMP

Retranscription de l’interview

«Bonjour, 

Je suis Gael Villeneuve, enseignant chercheur, et je travaille depuis plus de 10 ans sur la communication digital et la mutation de notre société.

Je viens vous parler du laboratoire Labinov et de l’encadrement dont  vous bénéficierez dans ce programme doctoral.

Il y a quelques années, des enseignants chercheurs en sociologie ont fait une étude sur le critère déterminante pour réussir sa thèse. Ce critère, ils l’ont établi de façon statistique : qu’il soit homme ou femme, qu’ils travaillent ou non, et quelle que soit leur discipline d’exercice, ceux qui sont suivis régulièrement par leur directeur de thèse ou par leurs encadrants réussissent mieux que les autres.

Démarrer une thèse, c’est construire un objet, c’est se construire des repères intellectuels clairs et surtout parvenir à un rythme de travail régulier.

Dans votre séjour au Labinov, vous serez sur des rails. Vous bénéficierez d’échanges réguliers qui vous permettront de faire le point sur votre projet. Régulièrement, des «ateliers doctorants» vous permettront de présenter vos avancées non seulement aux encadrants mais aussi  aux autres doctorants.

Assez vite, vous rejoindrez la confraternité des docteurs et nous discuterons au sein du Labinov des intérêts de votre recherche, dans cette société qui change vite et qui a plus que jamais besoin de chercheurs».